Vers un observatoire de l'état

des zones humides du bassin de la Loire

Le Forum des Marais Atlantiques et le Conservatoire d’espaces naturels (Cen) Centre-Val de Loire ont organisé, le 15 novembre 2018 à l'Atelier Canopée à Orléans, en partenariat avec l’Agence de l'eau Loire-Bretagne et la région Centre-Val de Loire (feder bassin de la Loire), un séminaire sur le thème des indicateurs de suivi des milieux humides.

Cet évènement a permis de restituer le travail de recherche&développement engagé depuis 2015 sur le projet LigérO, ainsi que d’autres travaux, tels ceux ayant trait à lindicateur trophique, et de faire état des retours d’expériences des sites tests LigérO sur le bassin de Loire.
Ce séminaire a présenté aux acteurs de l’eau (gestionnaires de milieux, contrats territoriaux Milieux Aquatiques...) les indicateurs et les protocoles associés du projet LigérO au travers de la Boîte à Outils LigérO.   Cet outil répond aux objectifs de suivre l'évolution de l'état des milieux humides et d’évaluer l’efficacité des travaux de gestion et de restauration conduits sur les milieux humides.

Ce projet LigérO répond a des besoins partagés par les différentes agences de bassin métropolitaines et notamment l'agence de l'eau Loire-Bretagne et les objectifs de son 11ème programme d'interventions. Il constituent également un enjeu à l’échelle nationale de partage et mutualisation des méthodologies pour la circulation des données sur les milieux humides.

20181115 seminaire ligero orleans AB 14 bdContenu des interventions

Les milieux humides au 11ème programme de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne
Laurent VIENNE, Agence de l'eau Loire-Bretagne
Résumé : Les milieux humides couvrent près de 670 000 ha sur le bassin Loire-Bretagne, soit plus de 4% du territoire, au sein des marais rétro littoraux, des vallées alluviales et des têtes de bassin-versants. L’enjeu lié à leur préservation et leur restauration face à de multiples pressions est largement souligné par le SDAGE. Le 11e programme 2019-2024 de l'Agence de l’eau qui vient d’être adopté décline la « qualité des milieux aquatiques et biodiversité associée » comme un des 3 enjeux prioritaires du programme d’intervention afin de contribuer à l’atteinte des objectifs du SDAGE de bon état des masses d’eau au titre de la directive cadre sur l’eau. Ce volet se traduit concrètement sur les territoires par une programmation d’actions structurantes de restauration issues d’une stratégie de territoire et feuille de route associée. La connaissance de l'état et du fonctionnement des milieux aquatiques s’avère un préalable indispensable pour intervenir de façon appropriée, suivre et évaluer l'efficacité des opérations aidées. Elle passe par la mise en place au sein des territoires de dispositifs fiables basés sur des indicateurs pour lesquels il convient de créer les conditions de déploiement favorable à une politique territoriale efficace.

Un contexte national vers les politiques territoriales
- L’organisation nationale des données sur les milieux humides
Pierre CAESSTEKER - Agence Française pour la Biodiversité
Résumé : Dans le cadre du 3ème plan national d’action en faveur des milieux humides 2014-2018, 2 actions concernent l’organisation des données d’inventaires et de suivis des milieux humides : Action 9 - Bancariser les inventaires de zones humides et Action 10 - Accompagner l'élaboration d'un projet national de mutualisation d'outils en matière de suivi des milieux humides.
L’OIEau, secrétaire technique du service national d’administration des données et référentiels sur l’eau (SANDRE) a mis en place un groupe de travail pour organiser les données d’inventaires et de suivis des milieux humides. Cela a déjà donné lieux à deux publications de dictionnaires permettant de partager une sémantique commune et de préciser les méthodes reconnues à l’échelle nationale pour inventorier ou réaliser le suivi de milieux humides. D’autres sont en cours : la définition du scénario d’échange de données et d’un cahier des charges pour la nouvelle banque nationale de données sur les milieux humides. Et certains sont à venir : un dictionnaire d’évaluation des milieux humides (Indicateurs) et la construction de la nouvelle banque nationale de données sur les milieux humides. L’ensemble de ces travaux feront l’objet d’information, de sensibilisation, d’accompagnement et de transfert dans les années à venir.

- La boite à outils de suivi des zones humides RhoMéO
Adeline LEPOULTIER, Cen Franche-Comté
Résumé : Du fait d’une demande croissante quant à l’évaluation des résultats des politiques publiques en faveur de la conservation des zones humides, le besoin d’un outil d’évaluation commun a émergé à l’échelle du bassin du Rhône. Le CEN Rhône-Alpes a ainsi coordonné l’élaboration d’une Boite à Outils (BaO), comprenant 13 indicateurs de suivi des fonctions et pressions qui concernent une zone humide. Cette BaO RhoMéO a fait l’objet du plusieurs développements, notamment d’un guide d’évaluation des restaurations de zones humides, reprenant les indicateurs de la BaO pouvant être utilisés pour mesurer l’évolution d’une zone humide après-travaux, et adaptant la fréquence des campagnes de relevés à ce nouveau besoin. Enfin, afin de répondre à une demande des gestionnaires quant au calcul des notes indicatrices, le CEN Rhône-Alpes a développé une calculatrice, capable de donner automatiquement cette note à partir du jeu de données issu des protocoles de terrain.

La boite à outils LigérO
Serge GRESSETTE, Cen Centre-Val de Loire
Résumé : La démarche de mise en œuvre de LigérO, dispositif d’observation engagé sur le bassin de la Loire, vise à mettre à disposition des acteurs et gestionnaires des milieux humides, un outil d’évaluation composé d'indicateurs communs et de protocoles harmonisés, avec pour double objectif : d'évaluer l’état de conservation des fonctionnalités des milieux humides ; de suivre et d'évaluer l’efficacité des travaux de restauration des milieux humides. Issues des démarches conduites sur le bassin Rhône-Méditerranée-Corse (RhoMéO) et de la Mallette d’indicateurs de travaux et de suivis en zones humides, le projet LigérO a testé entre 2014 et 2018 sur 84 sites, des indicateurs et protocoles répondant à ce double objectif. Ce travail a débouché à la publication de 7 indicateurs et 6 protocoles qui seront amenés à être largement déployés sur le bassin Loire-Bretagne.

La boite à outils LigérO : zoom sur l’indicateur trophique
Olivier PHILIPPINE, UNIMA
Résumé : Ce projet vise à développer un indicateur trophique du compartiment planctonique et permettre ainsi de compléter le panel d’outils existant sur les zones humides par un autre plus spécifique au milieu aquatique. La dynamique trophique planctonique joue un rôle à part entière vis-à-vis des fonctionnalités écologiques attribuées aux zones humides, parmi lesquelles, la capacité à épurer la masse d’eau ou encore la fonction habitat-nourricerie. Cet indicateur offre à ce titre différents champs d’application qui couvrent le suivi et la surveillance sur des problématiques comme la qualité de l’eau, la biodiversité ou le suivi de programmes d’actions. Les travaux menés originellement en Charente-Maritime sont transposés à l’échelle de l’arc atlantique en partenariat avec un réseau de sites pilotes de façon à garantir la robustesse de l’outil.
Les guides méthodologiques à destination des acteurs de gestion seront mis au point à l’horizon du premier semestre 2019.

La calculette LigérO, un exemple de saisie
Fabien BLANCHET, Forum des Marais Atlantiques
Résumé : L'outil "Calculette LigérO", (transposé par le Forum des Marais Atlantiques avec l’aide technique de l’Agence Régionale de la Biodiversité Nouvelle Aquitaine et l’aide financière de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne et du Feder bassin de la Loire), permet de réaliser sur la base des données brutes acquises sur le terrain les calculs nécessaires pour l'attribution des notes indicatrices et l’export des données saisies à la fois sur le disque dur local de l’ordinateur ou sur le serveur de LigérO. Ce logiciel est une transposition de la Calculette RhoMéo, proposée par le Conservatoire d’Espaces Naturels Rhône-Alpes, avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse.

Retour d’expérience sur les indicateurs Flore et Hydrologie sur l’Étang de Souys (03)
Bruno SCHIRMER, Cen Allier
Résumé : Le CEN Allier est opérateur du programme LigérO depuis 2016, et a ainsi pu mettre en œuvre l’ensemble des protocoles sur plusieurs sites tests, dont l’étang de Souys à Saint-Menoux. Cette présentation s’intéressera plus particulièrement au protocole flore ainsi qu’au protocole relatif à l’hydrologie/piézométrie. Un retour sur leur application sur le terrain sera proposé, ainsi qu’une brève analyse des premiers résultats issus des calculs d’indices d’engorgement et de fertilité du sol. Il sera également question des difficultés rencontrées et des perspectives à donner à ces deux années de test.

Retour d’expérience sur les indicateurs odonates et amphibiens sur le Tertre des canaux (41)
Julie LEBRASSEUR, Cen Loir et Cher
Résumé : Le CEN Loir et Cher est opérateur du programme LigérO et a ainsi pu mettre en œuvre notamment les protocoles Odonates et Amphibiens sur le site du Tertre des Canaux, marais communal en Sologne. Le site fait l’objet d’un programme de restauration du marais. C’est un site très représentatif de Sologne. Un retour sur l’application des deux indicateurs sur le terrain sera proposé ainsi qu’une brève analyse des premiers résultats issus des calculs d’indices Odonates et Amphibiens. Cette présentation abordera également les difficultés rencontrées au cours de la mise en place de ces protocoles et des phases de tests.

Retour d’expérience sur le marais de Garandon (44)
Audrey DURIEZ, Forum des Marais Atlantiques
Résumé : Situé sur l’estuaire de la Loire, le marais de Garandon (typologie 3-marais littoraux) a fait l’objet du test des protocoles LigérO en 2016 et 2017. C’est le bureau d’études SCE environnement, basé à Nantes, qui s’est chargé de réaliser les inventaires dans le cadre d’un marché public. Le test a permis de récolter de la donnée sur tous les thèmes étudiés (amphibiens, odonates, flore, hydrologie, pédologie) et a confirmé l’applicabilité de certains protocoles et la nécessité de compléter avec d’autre indicateur, comme l’indicateur trophique, intégrateur pour l’évaluation des marais littoraux.

Retour d’expérience de l’indicateur trophique sur le Marais poitevin
François-Xavier ROBIN, UNIMA
Résumé : Un exemple de mise en application sur le Marais Poitevin d’un nouvel indicateur de fonctionnement trophique du compartiment aquatique des zones humides rétro-littorales développé à l’échelle du territoire des agences de l’eau Loire Bretagne et Adour Garonne.
De son déploiement opérationnel à l’exploitation des résultats, cette présentation illustre le potentiel de l’outil dans différents champs d’application déterminants pour les gestionnaires de ces espaces si spécifiques (bilan de travaux, évaluation d’une politique d’intrants salés, analyse de l’origine des écoulements...).

 Ce séminaire a été proposé et soutenu par :

FederLoire CenCVL

    logo aelb                logo forum fma      logo cen centre